Comment rédiger son CV et réussir son entretien d'embauche ?

Chercher un emploi dans la fonction publique s'apparente à la recherche d'emploi dans le secteur privé : de la connaissance de l'environnement territorial à l'entretien d'embauche, vous devez organiser vos recherches afin de les rendre efficaces.


1) Les organismes recruteurs


Avant d'envoyer des candidatures, vous devez connaître votre cible : la Fonction Publique Territoriale se caractérise par une grande diversité de collectivités, d'établissements publics (de taille, de compétences différentes) et de métiers. Au total, ce sont près de 231 métiers que proposent ces structures.

Pour rendre votre candidature efficace et pertinente, vous devez développer votre connaissance de l'environnement territorial.
Pour cela, plusieurs moyens sont à votre disposition :

- Lire la presse spécialisée (La Gazette des Commune, la Documentation Française, La lettre du cadre territorial).

- Assister à des salons et à des forums d'emplois spécialisés.

- Consulter les études générales sur les métiers territoriaux.

- Consulter les sites internet spécialisés


La plupart des collectivités diffusent leurs offres sur leur site internet, ainsi que sur des sites dédiés à la Fonction Publique Territoriale tels que :

- www.emploi-territorial.fr

- http://www.fncdg.com/fncdg/htm/accueil/index.asp

- www.capterritorial.fr

- www.rdvemploipublic.fr

- Le site du Centre de Gestion de votre département


N'hésitez pas à multiplier vos sources d'information, toujours en organisant et en assurant un suivi de vos recherches.


2) L'élaboration du CV


L'élaboration du Curriculum Vitae se fait en deux étapes :


- Le repérage des compétences


Ce travail préliminaire doit être réalisé sérieusement : vos compétences vous caractérisent, vous différencient des autres candidats, et vous permettent de vous démarquer au milieu des dizaines de CV reçus par le recruteur.

En partant de vos expériences, vous devez faire un bilan de ce que vous savez faire en théorie et en pratique. Il s'agit de mettre en avant vos savoirs (connaissances), vos savoir faire (compétences), savoir être (qualités personnelles).

Pour vous aider à décrire et analyser vos compétences, vous pouvez consulter les fiches métiers du répertoire des métiers de la fonction publique territoriale ou appeler le Centre de Gestion de votre département. Le site du Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne (http://www.cigversailles.fr/) détaille les fiches métiers par cadre d'emplois sur lesquelles vous pouvez vous appuyer pour repérer vos savoir-faire.

Ces compétences ainsi déterminées vous serviront d'une part dans la rédaction de votre CV et votre lettre de motivation et d'autre part dans la préparation de l'entretien.


- La valorisation de ces compétences dans le CV


Le CV ne doit pas être un simple récit chronologique de vos différents emplois : le recruteur veut savoir quelles compétences, quels savoir faire vous avez pu développer, quelles étaient vos responsabilités, vos missions, vos interlocuteurs.

Utilisez des verbes d'actions et des mots clés pour attirer l'oeil du recruteur sur ce que vous pouvez lui apporter pour le poste qu'il propose : le CV doit être personnalisé selon le poste auquel vous postulez. Il s'agit de rendre votre candidature cohérente et de donner envie à l'employeur d'en savoir plus sur vous et vos motivations au cours d'un entretien.

Prenons l'exemple d'une secrétaire. Pour exercer cette fonction, la candidate doit mettre en avant ces atouts :


Savoirs (connaissances) Savoir faire (compétences) Savoir être (qualités personnelles)
Utilisation de la bureautique Environnement professionnel Saisir le courrier Répondre au téléphone Accueillir la population Envoyer et recevoir des mails Rapidité Organisation Rigueur Sens de l'intérêt général

Quelques conseils pour rédiger votre CV :

- Le CV doit être concis et précis : faire ressortir l'essentiel, de façon positive.

- Le CV doit être pertinent et attractif : faire ressortir votre potentiel et donner envie d'en savoir plus sur vous.

- Le CV doit être sincère : le recruteur a l'habitude de lire des CV et décèlera rapidement les failles.

- Le CV doit être irréprochable : le CV représente une image de vous même. Vous n'aurez pas deux fois l'occasion de faire une bonne première impression...


Quelques règles simples à respecter pour rédiger un CV structuré :

- Etat-civil : première partie avec les renseignements personnels de base

- Objectif professionnel : à préciser dans l'accroche du CV (par exemple : « Technicien », « assistant de direction », « chargé de communication »,...)

- Parcours professionnel : chronologique ou fonctionnel, en mettant en relief vos compétences

- Formations : ne remontez pas jusqu'au brevet, sélectionnez dans votre cursus les formations pertinentes pour ce poste

- Centres d'intérêts : Evitez les loisirs communs à la plupart des gens, tels que le cinéma, les voyages, la lecture... à moins que vous soyez un réel cinéphile ou que ayez exercé des fonctions à l'étranger. Cette partie doit refléter votre personnalité et votre potentiel et dévoiler des qualités que vos expériences professionnelles ne traduisent pas.


La lettre de motivation doit respecter une structure particulière :

- L'entête comporte à la fois les coordonnées de la collectivité et du candidat.

- L'introduction a pour vocation de capter le lecteur. Le recruteur doit comprendre les raisons qui vous poussent à postuler dans cette structure

développement doit mettre en exergue une de vos expériences qui doit être présentée de façon détaillée. Il vous appartient de mettre en avant les compétences que vous avez développées, les obstacles que vous avez rencontrés et surmontés. Cette expérience doit vous permettre d'argumenter sur vos atouts et vos motivations à postuler au poste ;

- Elle doit comporter une proposition de rencontre : Il faut garder à l'esprit que cette lettre est une étape préliminaire qui a comme objectif de déclencher une rencontre, elle doit accrocher le recruteur et lui donner envie de découvrir votre potentiel au cours d'un entretien ;

- La conclusion prend la forme d'une formule de politesse.


En résumé, la structure de la lettre de motivation peut se présenter comme ceci :

Vous -> Je -> Nous -> Politesse

La présentation de la lettre de motivation doit être soignée, en respectant les règles de mise en page (alinéa, paragraphes, objet de la lettre, à l'attention de...). Assurez-vous qu'elle ne comporte aucune faute d'orthographe : faites-vous relire par vos proches, leur regard neuf et extérieur repérera plus facilement les erreurs.


4) La préparation de l'entretien d'embauche


Plus l'entretien sera préparé, plus vous serez à l'aise durant celui-ci, tout en restant sincère et naturel.


Quelques points à travailler pour arriver serein à l'entretien :

- Sa présentation : l'entretien commence généralement par les présentations. Le recruteur parle de lui, puis vous demande de vous présenter en quelques minutes. Pour ne pas être pris au dépourvu, il vaut mieux avoir préparé sa présentation. C'est la première partie de l'entretien, si vous commencez sur de mauvaises bases, vous aurez des difficultés à rebondir. Tandis que si votre présentation est fluide et pertinente, vous aurez plus d'assurance pour poursuivre.

- La connaissance de la structure : le recruteur n'attend pas que vous connaissiez le fonctionnement de la structure avant d'y travailler, ce n'est pas possible. Toutefois, il vous expliquera ses missions, son organisation, et vous devez être capable de rebondir sur certains points, montrer que vous vous êtes renseignés et que vous n'avez pas postulé dans cet organisme par hasard, ou pire, par défaut.

- La connaissance du poste : arrivez à l'entretien avec la fiche de poste, les missions détaillées, si possible, avec des annotations et des questions pour certaines missions. Cela montre que vous avez réfléchi avant de postuler et que le poste vous intéresse, que vous êtes curieux d'en savoir plus sur les responsabilités, le profil recherché...

- Valoriser ses expériences professionnelles : Si vous le pouvez, mettez en relation des missions recherchées pour ce poste avec des compétences que vous avez développées lors de vos diverses expériences, autres que celles décrites dans votre lettre de motivation. Vous devez faire la différence avec les autres candidats, montrer au recruteur que vous convenez au poste, et qu'il ne sera pas déçu de votre collaboration.

- Se préparer aux questions du recruteur : les questions des recruteurs sont généralement similaires d'un entretien à un autre, et vous ne devez pas être surpris par des questions banales, cela trahirait un manque de préparation, et donc de motivation. Préparez-vous à des questions portant sur :

- Votre expérience : ce que vous avez appris dans vos différentes fonctions, pourquoi avez-vous choisi ce parcours universitaire, comment managiez-vous vos équipes...

- L'idée que vous vous faites du poste : n'inventez pas, on ne vous demande pas de tout savoir, mais montrez que vous vous êtes renseigné et que vous pouvez vous projeter sur ce poste.

- Vos ambitions : où vous vous voyez dans cinq, dix ans ?

- Vos qualités et vos défauts : soyez sincère et réaliste, sans vous dévaloriser. Parlez des qualités qui vous seront utiles pour ce poste, et expliquez que vous êtes conscient de vos défauts mais que vous faites un travail sur vous-même pour les atténuer.

- Prévoir des questions à poser au recruteur : un candidat qui n'a pas de questions à poser est un candidat qui n'a pas préparé l'entretien. Vous devez avoir réfléchi à des questions portant sur :

- La collectivité

- Le poste, les fonctions, les missions, les responsabilités, les partenaires

- Les conditions de travail

- Les objectifs à moyen, court, long terme

- L'environnement humain et matériel du poste

- Les raisons de l'existence du poste : création, remplacement, mission temporaire ?

Avec une bonne préparation, vous n'aurez pas de regret en sortant de l'entretien. Pensez que vous n'êtes pas seul à candidater, et que, si vous n'êtes pas choisi pour ce poste, ce n'est pas forcément parce que vous avez raté l'entretien, mais peut-être simplement qu'un autre candidat convenait plus que vous pour ce poste.


5) Le suivi de la candidature


La relance par téléphone :

Relancer le recruteur par téléphone poursuit deux objectifs :

- De votre côté, afin de savoir où en est la procédure de recrutement.

- Du côté du recruteur, qui fera la différence entre un candidat qui insiste et un candidat qui ne s'intéresse pas de savoir s'il a des chances de passer à l'étape suivante.

Le plus difficile est de réussir à joindre votre interlocuteur. Si besoin, rappelez plusieurs fois, demandez à quelle heure il sera disponible, sachez insister tout en restant courtois et agréable. Ne vous contentez pas de demander où en est le recrutement : établissez un dialogue bref et efficace, donnez votre nom, posez une ou deux questions que vous aurez préparées. L'objectif est de marquer l'esprit du recruteur et, encore une fois, de vous démarquer des autres candidats, positivement bien sûr.


La réponse définitive :

Si la réponse est positive, la collectivité vous contactera généralement par téléphone. Dans ce cas, pensez à poser des questions concernant votre premier jour : à quelle heure devez-vous vous présenter ? A quel endroit ? Qui devez-vous demander ? Avez-vous besoin d'apporter des documents particuliers ?...

- Encore une fois, vous marquerez l'esprit du recruteur, qui s'en souviendra si vous postulez à une autre offre dans la même collectivité ;

- Cela vous permet de vous améliorer : demandez les point positifs et négatifs de votre entretien, les raisons de la réponse négative (vous ne conveniez pas au poste ; votre présentation n'était pas correcte ; l'entretien s'est bien passé, mais un autre candidat correspondait plus au poste...). Le recruteur doit être en mesure de vous donner ces informations, vous avez le droit de savoir pourquoi vous n'avez pas été retenu pour le poste.

En suivant ces étapes et en prenant le temps de cibler et personnaliser vos candidatures, vous mettez toutes les chances de votre côté pour trouver un emploi dans votre domaine.

Les démarches de recherche d'emploi sont généralement longues et semblent parfois vaines. Cependant, chaque entretien, même s'il n'aboutit pas, représente un entrainement et doit vous servir dans la suite de vos recherches.

Toutes les actualités
Les dernières actualités de l'emploi de la fonction publique

Morbihan

Formations professionnalisantes

Se former ou se reconvertir dans la fonction publique territoriale grâce à 3 formations professionnalisantes : Recrutement niveau BAC : - le D.U. administration territoriale Recrutement niveau BAC + 2 - la licence des métiers administratifs - la licence des métiers techniques Pré-inscription mi-mars/mi-avril Pour toutes informations, consulter le site du centre de gestion FPT du Mo ...
Finistère

Licences professionnelles technique et administrative : un tremplin vers le serv ...

Vous souhaitez travailler dans une mairie, une communauté de communes... Vous pouvez intégrer, en Bretagne, une formation ouvrant sur une licence professionnelle soit technique, soit administrative. Véritable formation en alternance la licence professionnelle "management des organisations" permet chaque année à des étudiants d'être formés aux métiers des collectivités locales. Le stagiaires sont ensuite intégrés aux services de remplacement des centres de gestion bretons. Inscriptions entre l ...
France

ERASMUS - Communiqué du Secrétariat général des affaires européennes (SGAE)

Dans le cadre du programme mis en oeuvre par " L'école européenne d'administration " des stages Erasmus de 8,5 jours réservés à de jeunes fonctionnaires des Etats membres de l'UE, trois sessions sont prévues en 2017 : La France dispose de 9 places pour l'année 2017. - Dates des stages - Dates limites de transmission des candidatures au SGAE - 7 au 17 mars 2017 - 12 décembre 2016 - 6 juin au 16 juin 2017 - 30 janvier 2017 - 17 au 27 octobre 2017 - 10 juillet 2017 - Une note explicati ...