Coordonnateur du réseau d'entente locale Grands Prédateurs (h/f)

Offre n° O019210400283096
Publiée le 28/04/2021

Synthèse de l'offre

Employeur
SYNDICAT MIXTE DE MILLEVACHES EN LIMOUSIN
Maison du parc 7 route d'aubusson
19290 Millevaches
Département de travail
Corrèze
Secteur du lieu de travail
Ussel
Poste à pourvoir le
01/07/2021
Date limite de candidature
01/06/2021
Type d'emploi
Emploi temporaire
Durée de la mission
6 mois
Nombre de postes
1
Ouvert aux contractuels
Oui (Art. 3 alinéa I dispositif 1 loi 84-53) ?

Localisation du lieu de travail

Détails de l'offre

Famille de métier
Ingénierie écologique > Politiques environnementales
Grade(s) recherché(s)
Ingénieur
Métier(s)
Chargé ou chargée d'études environnement
Descriptif de l'emploi
Le Syndicat Mixte d'Aménagement et de Gestion du Parc naturel régional de Millevaches en Limousin (SMAG PNR ML) agit dans le cadre de sa Charte de Parc 2018-2033 en faveur des patrimoines naturels, paysagers, bâtis, culturels... La Charte met la préservation du patrimoine naturel au cœur du projet territorial.
Le SMAG PNR ML anime des programmes et des projets qui visent à améliorer la connaissance des patrimoines naturels, pour servir la protection, la restauration et la facilitation de l'expression de la nature au cœur d'un territoire habité, aménagé, exploité, visité (...) de manière durable et résiliente.
Depuis l'hiver 2017-2018, des cas de prédation par des grands canidés sont signalés sur la Montagne Limousine (brebis, veaux, chevreuils, ...) et peuvent être rapprochés de signalements sporadiques de loups, émanant d'habitants du PNR. Interpellée par des éleveurs en début d'année 2018, la Région Nouvelle-Aquitaine s'est saisie de la question du retour potentiel du loup et a décidé de conduire une étude sur le plateau de Millevaches, épicentre régional des signalements de cas de prédation sur troupeaux domestiques.
Aujourd'hui, le SMAG PNR ML se voit confier la poursuite de l'initiative régionale sur son territoire de compétence en élargissant le sujet du loup aux grands prédateurs. En effet, les chiens divaguant, le chacal doré ou encore le lynx sont respectivement sources de prédations, de possibles incursions sur le territoire, ou encore à la recherche de nouveaux territoires de colonisation voire d'ores et déjà suspectés présents.

La personne recrutée aura la charge et la responsabilité du bon déroulement de ses missions et travaillera sous la responsabilité du coordonnateur du pôle " gestion de l'espace " du SMAG PNR ML et en parfaite collaboration avec les agents du SMAG PNR ML en charge de missions aussi diversifiées qu'essentielles au bon déroulement du réseau d'entente Grands Prédateurs.

Conditions d'exercice :
Durée du premier contrat de 6 mois - renouvelable une fois (accroissement temporaire d'activité)
Lieu de travail : Millevaches (19) avec de nombreux déplacements
Rémunération calculée selon la grille de la fonction publique territoriale (Ingénieur).
Missions
1. Créer un réseau d'entente
Il s'agit de constituer, organiser, coordonner une démarche partenariale visant à créer un projet de territoire transposable à d'autres secteurs géographiques :
* Construire une gouvernance fonctionnelle avec l'établissement de commissions thématiques (élevage, sylviculture, biodiversité, dispositif de protection, suivi, expérimentations...), d'un Comité technique et d'un COPIL.
* Définir un COPIL transversal avec à minima l'État (DREAL, DDT, OFB), la Région, les acteurs agricoles, les représentants propriétaires forestiers (CRPF, ONF), acteurs naturalistes, experts, ...
L'objectif est de permettre la création d'un contexte favorable à une logique d'intervention, d'expertise, d'accompagnement, d'expérimentations, (...) tout en conservant le principe de partage et de collaboration avec le réseau officiel Loup / Lynx de l'OFB et d'un cadrage associé au Plan National d'Action sur le Loup.

2. Poursuivre la primo détection des grands prédateurs
En adéquation avec les fronts de colonisation des espèces et des incursions sur de nombreux territoires. Il s'agit de :
* Créer une interface web (prestation) et son application Smartphone permettant à tout un chacun de remonter des signalements de terrain ou suspicion. En 2019, en Limousin, 130 données environ ont été collectées via le réseau Loup/Lynx de l'OFB. L'objectif de ce nouvel outil est d'améliorer et faciliter une collecte de données plus simple, plus ouverte avec une gamme d'indices plus élargie (prédation, trace, fèces, ouï dire, photographie, ...). L'administration de l'outil, la bancarisation, la cartographie des données, sont réalisées en régie par la personne recrutée qui se charge par ailleurs de relayer les informations et de contacter les services de l'OFB pour l'alimentation du réseau Loup/Lynx et permettre l'authentification (expertise) d'indices " intéressants ". L'outil envisagé est pleinement articulé avec le réseau officiel Loup/lynx.
* Réaliser des pistages ciblés au regard de l'alimentation du faisceau d'indices de présence des espèces par secteur géographique.
* Réaliser du piégeage photographique via un réseau de 40 pièges selon des méthodologies à valider en concertation avec l'OFB.

Une collaboration avec les chasseurs en particulier est à construire. Un tel dispositif nécessite un temps de travail conséquent qui correspond à définir et valider des méthodologies, à solliciter les autorisations de pose de pièges auprès des propriétaires, la relève, la bancarisation des données et leurs expertises.

L'expression de primo-détection employée ici vise à détecter la présence de prédateurs (loup, lynx, chien errant, ...) de manière ponctuelle ou permanente. Si une présence permanente se confirme, la sémantique évolue également. La primo-détection deviendrait alors du suivi et de l'analyse d'implantation d'individus résidents. Ceci ferait appel nécessairement à l'évolution et l'adaptation des méthodes de travail et des expérimentations à mener - tout en conservant les objectifs de conservation d'espèces à statuts de protection en améliorant l'acceptabilité et l'accompagnement technique et financier prévu dans de telles circonstances par les Plans Nationaux d'Actions sur le Loup et le Lynx.

Ces missions constituent la phase 1 de la mission qui au-delà de se poursuivre dans le temps pourra être complétée par une phase 2 plus expérimentale et possiblement active dès 2022. Les éléments ci-après ne concerne que des projections, dont l'opérationnalité restera dépendante des validations du réseau d'entente :
* Participer et nourrir un programme de recherches du CNRS de Montpellier basé sur l'intelligence artificielle pour automatiser la reconnaissance d'espèces sur les images de pièges photographiques.
* Développer les échantillonnages génétiques au-delà des prélèvements standardisés sur des proies, des fèces, des urines (...) avec pour exemple des tests sur des flaques d'eau, éventuellement des cours d'eau.
* Mener un programme de dressage de chien spécialisé dans le pistage olfactif du loup.
* Expérimenter auprès d'éleveurs volontaires des méthodologies d'élevage de chiens en contexte de prédation.
* Déployer des chiens de troupeaux auprès d'éleveurs volontaires avec pour objectifs :
o Familiariser la population locale à un tel dispositif et son intégration (acceptation et compréhension).
o Familiariser les éleveurs avec " un outil " de travail qui ne peut être déployé rapidement sans connaissance préalable (actuellement les chiens de troupeaux occasionnent plus de mal que de bien)
o Expertiser et analyser par tests comportementaux des chiens les effets sur les randonneurs, les chasseurs, le voisinage, les gibiers, et les troupeaux eux-mêmes (expériences comportementales aux stimuli ambiants)
o Tester des remédiations en conséquence du point précédent
* Communiquer : des réflexions doivent être engagées via la gouvernance du réseau d'entente (commission spécifique) en termes de communication institutionnelle et grand public. En revanche, il est nécessaire de communiquer auprès des éleveurs en particulier pour favoriser les fonctionnalités et méthodes déployées par l'OFB en cas de prédation. Cette communication sera favorisée par l'outil web déployé en phase 1.
Profils recherchés
1. Formation
Diplôme d'ingénieur ou autre diplôme scientifique ou technique national ou reconnu par l'État sanctionnant une formation d'au moins 5 années d'études supérieures après le baccalauréat Bac + 5 dans le domaine de l'environnement, de l'agriculture et de la forêt
Expérience similaire de 2 à 5 ans souhaitée
Permis de conduire exigé.

2. Connaissances
* Connaissances générales en écologie - compétences naturalistes (grande faune en particulier)
* Connaissances cynégétiques
* Connaissances législatives et réglementaires en matière de protection de l'environnement, notamment en matière de protection de la nature
* Connaissance des forces et faiblesses des différentes catégories d'acteurs du milieu rural, de l'élevage notamment du pastoralisme.
* Connaissance des grandes politiques publiques communautaires et nationales en milieu rural : agriculture, forêt, environnement, tourisme, ...
* Connaissance des méthodes de traitement des données et de cartographie (SIG QGis)
* La connaissance du territoire serait très appréciée

3. Qualités et Aptitudes
* Qualités relationnelles impératives (aptitude à travailler en réseau et en équipe) - grands sens de l'écoute, de la pédagogie, de la médiation.
* Sens de l'organisation, rigueur, respect des procédures et des délais
* Capacité à développer des protocoles d'inventaires et les appliquer
* Rigueur dans le recueil et la saisie des données
* Maîtrise des outils de terrain (GPS, tablette, ...)
* Maîtrise du SIG, notamment QGIS (import de données, saisie de données, Custom map, composeur d'impression dont atlas, analyses cartographiques...)
* Capacité à construire des documents graphiques clairs et informatifs
* Capacité à dispenser des conseils techniques sur le terrain, auprès des partenaires et des collègues
* Capacité de vulgarisation des savoirs, de conception et d'animation de projets
* Bonnes capacités rédactionnelles indispensables
* Adaptabilité, réactivité
* Maîtrise des aspects organisationnels, budgétaires et des relations partenariales.

Temps de travail
Non complet, 17h30 hebdomadaire

Contact

Téléphone collectivité
05 55 96 97 14
Adresse e-mail
Informations complémentaires
Adresser votre candidature (lettre de motivation + CV + copie du ou des diplômes) à :

Monsieur le Président
Syndicat Mixte de Millevaches en Limousin
Maison du Parc
7 route d'Aubusson
19290 MILLEVACHES

ou

par mail à : raf@pnr-millevaches.fr
• Objet à indiquer dans le mail : Recrutement d’un coordonnateur (trice) du réseau d’entente locale « Grands Prédateurs »

Les entretiens de recrutement se dérouleront dans le strict respect des mesures barrières (distanciation, port de masque, utilisation de gel hydro alcoolique).

Travailleurs handicapés

Nous vous rappelons que conformément au principe d'égalité d'accès à l'emploi public, cet emploi est ouvert à tous les candidats remplissant les conditions statutaires requises, définies par le statut général des fonctionnaires, la Loi du 26 janvier 1984 portant statut général des fonctionnaires territoriaux et le décret régissant le cadre d'emplois correspondant. Nous vous rappelons toutefois, qu'à titre dérogatoire, les candidats reconnus travailleurs handicapés peuvent accéder à cet emploi par voie contractuelle.

Retour en haut de page