Chef de projet – COMITÉ DES PÊCHES (H/F)

Le délai de candidature pour cette offre a expiré, merci de ne plus postuler.
Offre n° O971230601069540
Publiée le 12/06/2023

Synthèse de l'offre

Employeur
Collectivité de Saint Martin COM Antilles Françaises
Rue de l'hôtel de la collectivité - bp 374. marigot
97150 Saint-Martin
Située au nord de la mer des Caraïbes, à plus de 7 000 kilomètres de la métropole et à 250 kilomètres de la Guadeloupe, l'île de Saint-Martin présente la caractéristique d'être divisée depuis 1648 entre deux États : les Pays-Bas et la France. La partie française compte environ 36 000 habitants et s étend sur 56 km².
Saint-Martin est une Collectivité d'Outre-mer régie par l'article 74 de la Constitution. Elle fut une commune de la Guadeloupe jusqu en 2007, année de la promulgation de la loi organique n°2007-223 du 21 février 2007 portant dispositions statutaires et institutionnelles relatives à l'outre-mer. Territoire européen à part entière en tant que région ultrapériphérique (RUP), elle exerce les compétences des communes, des départements, des régions et certaines prérogatives de l'Etat.
Lieu de travail
Saint-Martin
Poste à pourvoir le
01/08/2023
Date limite de candidature
12/07/2023
Type d'emploi
Emploi permanent - création d'emploi
Motif de vacance du poste
Poste créé suite à un nouveau besoin
Nombre de postes
1

Localisation du lieu de travail

Détails de l'offre

Famille de métiers
Ingénierie écologique > Biodiversité, nature, paysage
Grade(s) recherché(s)
Attaché
Rédacteur
Ouvert aux contractuels
Oui , à titre dérogatoire par rapport aux candidatures de fonctionnaires (Art. L332-8 disposition 2 du code général de la fonction publique)
Un contractuel peut être recruté sur ce poste si aucune candidature d'un fonctionnaire ne convient, et car les besoins des services et la nature des fonctions le justifient. Le contrat proposé ne peut excéder trois ans, renouvelable dans la limite d'une durée maximale de six ans.
Temps de travail
Temps complet, 1607 heures annuelles
Descriptif de l'emploi
Au regard des articles L. 953-1 et R. 953-3 du Code rural et de la pêche maritime et à l'appui de l'article L.O. 6314-1 du Code général des collectivités territoriales, pour donner suite à la volonté exprimée par les marins-pêcheurs saint-martinois, la Collectivité de Saint-Martin souhaite créer un comité territorial des pêches maritimes et des élevages marins à Saint-Martin. Afin d'y parvenir, il est essentiel que soient remplies les conditions juridiques, administratives et financières pour l'échéance de 2027, date à laquelle sera renouvelée la composition des comités des pêches de l'hexagone et des outre-mer. Ainsi, la méthodologie proposée par la Collectivité de Saint-Martin, visant à créer une " mission de préfiguration et d'émergence du comité territorial des pêches maritimes et des élevages marins " pour Saint-Martin, a été validée par le Ministre des Outre-mer et le Ministre délégué à la mer en date 8 mars 2023. Dans cette perspective, la direction de la croissance verte et de l'économie bleue bénéficie de l'appui de la direction générale des affaires maritimes, de la pêche et de l'aquaculture (DGAMPA). Afin de remplir cette mission, la Collectivité recherche un.e chef.fe de projet.

Sous l'autorité du directeur en charge de l'économie bleue et de la croissance verte. Il/elle assure de manière générale, le secrétariat de la mission de préfiguration et d'émergence du comité territorial des pêches maritimes et des élevages marins ; et préparer les conditions administratives, juridiques et budgétaires en vue de la création, de l'installation, puis du déploiement des activités du comité. Les missions dévolues seront amenées à évoluer en fonction des résultats obtenus, des politiques publiques adoptées et des modifications institutionnelles et juridiques qui pourraient survenir.
Missions / conditions d'exercice
- Accueillir, conseiller et accompagner les marins-pêcheurs, les porteurs d'idées et de projets dans le montage technique et administratif de leur demande
- Assurer la promotion et la diffusion d'informations relatives aux dispositifs d'aide ;
- Mettre à jour les dossiers des marins-pêcheurs et assurer leur suivi ;

- Préparer, organiser et suivre les réunions des comités techniques et de pilotage ;
- Préparer les dossiers pour passage en comité de pilotage et en comité technique
- Rédiger le rapport d'activité annuel de la mission de préfiguration et d'émergence du comité des pêches
- Participer à la démarche d'évaluation de la mission de préfiguration et d'émergence du comité des pêches

- Préparer un état des lieux au démarrage de la mission de préfiguration et d'émergence du comité territorial des pêches maritimes et des élevages marins ;
- Identifier les sujets devant faire l'objet de travaux de préfiguration approfondis ;
- Identifier les contraintes susceptibles d'y faire obstacle ;
- Rechercher les solutions visant à lever toutes les contraintes à l'établissement du comité des pêches
- Réaliser une projection de l'organisation et du fonctionnement du comité des pêches
- Définir puis mettre en œuvre les modalités de concertation et de co-construction du comité des pêches
- Veiller aux conditions réglementaire et législative idoines dans lesquelles ce comité exercera les compétences qui lui seront confiées ;
- Proposer aux instances décisionnelles, notamment à la Direction générale des affaires maritimes, de la pêche et de l'aquaculture (DGAMPA) les adaptations et les projets de textes rendus nécessaires à cette fin ;
- Préfigurer les modalités d'organisation et de tenue des consultations électorales ;
- Élaborer un rapport évaluant l'impact de la création du comité territorial des pêches maritimes et des élevages marins sur les conditions d'organisation de la profession, les conditions de travail, les cotisations, la rémunération des marins ainsi que les droits acquis et les nouvelles obligations pour les marins-pêcheurs du territoire ;
- Inclure dans ce rapport une estimation du montant des dotations territoriales, nationales ou communautaires, nécessaires au bon fonctionnement du comité ;
- Élaborer le bilan de fin de la mission.

Profils recherchés
Diplômé(e) de l'enseignement supérieur, Bac +3 à 5 (catégorie A ou B) dans les domaines de la gestion des pêches, les sciences halieutiques et aquacoles, l'écologie marine, les métiers de la pêche professionnelle et de la transformation ainsi que la commercialisation des produits de la mer OU justifier d'une solide expérience dans le domaine de la pêche maritime et des élevages marins (5 ans minimum) et être titulaire d'un diplôme maritime à la pêche en cours de validité donnant au moins les prérogatives de capitaine ou de chef mécanicien et attester d'au moins six mois de service en mer dans des fonctions diverses. Vous êtes en mesure de coordonner et organiser des projets transversaux. Vous disposez d'une bonne maîtrise de l'environnement administratif de la profession de marin-pêcheur. Vous êtes en mesure de communiquer et faites preuve d'une bonne aisance relationnelle. Vous disposez d'une agilité d'esprit pour appréhender et comprendre des sujets nouveaux et complexes et vous êtes également en mesure de développer des argumentaires précis pour soutenir les projets de la collectivité auprès des usagers et des partenaires. Vous faites preuve d'autonomie, d'initiative, de créativité, d'innovation et vous êtes force de proposition ;

Contact

Contact
0590875004
Informations complémentaires
Les personnes intéressées devront adresser leurs candidatures (CV détaillé et lettre de motivation)
Par voie postale à : l'attention de Monsieur le Président :

Hôtel de la Collectivité de Saint-Martin BP 374 – 97054 Saint-Martin Cedex

Ou par courrier électronique à :
Bhanicia.BRYAN@com-saint-martin.fr
recrutement@com-saint-martin.fr
tashika.javois@com-saint-martin.fr

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 12/07/2023.

Travailleurs handicapés

Conformément au principe d'égalité d'accès à l'emploi public, cet emploi est ouvert à tous les candidats remplissant les conditions statutaires requises, définies par le code général de la fonction publique.
À titre dérogatoire, les candidats bénéficiant d'une reconnaissance de qualité de travailleur handicapé peuvent accéder à cet emploi par voie contractuelle.